mercredi 15 décembre 2010

Baby, baby, baby..

Baby, baby, baby...

Si j'avais eu la logique d'une gamine de 12 ans, j'aurais logiquement finie cette "phrase" par "OH WHY?" parce que je serais trop amoureuse de Justin Bieber.
Mais, je n'ai pas la logique d'une gamine de 12 ans alors je ne le ferai pas.

Mais au fait pourquoi je connais la suite "logique" du refrain de Justin (si vous le prononcer en français, ça rime, j'trouve ça pas mal)? 
J'me le demande bien parce que je précise, je ne l'écoute évidemment jamais, qu'il ne figure sur aucune de mes playlists et qu'aussi loin que je m'en souvienne je ne l'ai jamais entendu à la radio.. Le voir une fois en "live" au Grand Journal ça compte pas, on entendait juste les freaky-pupute-girl fans crier à s'en saigner les cordes vocales à vie.

Mais passons, Justin mue, il est sur le déclin (même s'il ne le sait pas encore) mais puisque je ne souhaite de mal à personne dans l'histoire, j'espère que dans 10 ans (vous avez même le droit de retirer 9 ans au délai précité), il me prouvera que j'ai tort. Chiche.

Mais je préfère quand même parler de son sacre initial au passé: Justin était une baby star.

Pas encore tout à fait dégagé du podium qu'il y a déjà la relève.

La relève s'appelle Willow Smith et elle a 10 ans.

Pour le "Willow", j'ai tout de suite penser à la sorcière lesbienne (cf. Buffy contre les vampires, LA série de mon époque collège, Angel, lui c'était un vrai vampire).
Pour le Smith, je n'ai pensé à rien, la SUR  promo était déjà faite avant même que je n'ai eu le temps de le faire. Cette enfant a pour parents, Will Smith et Jada Pinkett, on ne parlera pas évidemment pas de piston.

Bref, Willow Smith, c'est le phénomène du moment.

A vrai dire, je m'interroge pas mal à son sujet  parce que mine de rien, un phénomène comme ça, ça fait réfléchir.

Willow m'a fait prendre un coup de vieux en une seconde. La gamine a 10 ans, elle assure comme une pro et elle est limite lookée plus que toi.
Oui, je dis "limite" parce qu'on donne pas dans le même style et que perso, sans prétention, je pense me débruiller de manière plus qu'honorable dans le style simple-passe-partout-le-gris-est-mon-ami qui est le mien.
Oui, Willow, je dois t'avouer, parfois, je ne comprend pas tes choix.


J'la vois, j'essaye de ne pas oublier qu'elle a SEULEMENT 10 ans et par analogie je fais un flash-back jusqu'à  mes propres 10 ans... Et là, j'me dis que putain, WTF?
A dix ans sans déconner,  j'étais encore un bébé. La salopette,  les kickers, les pogs (les POGS), les images Panini (pour maintenant, j'ai juste à enlever le mot "image" devant Panini).
Et  là, je vois cet O.V.N.I sorti tout droit d'Hollywood, j'me  prends clairement une claque.

Si a 16 ans pour Justin c'est cuit, moi à 22, j'suis définitivement foutue.
Relativisons: Justin a les  moyens de vivre tranquille sur plusieurs générations et moi, j'ai pas l'intention (pour le bien de tous) de faire carrière dans la chanson.

Mais bon fichu coup de vieux quand même avec cette prise de conscience (l'anti-rides, j'attends encore 2 ou 3 ans) ou alors j'suis la seule à penser que les générations sont toujours plus en avance sur leur âge..
Là, j'suis en train de penser que j'ai récemment assisté à une sortie de collège, disons que c'était anthrologiquement intéressant: les gamines ont 13 ans et l'attitude poufiasse déjà bien maîtrisée, le petit sac à main (moche mais sac à main quand même), le maquillage très lourd genre influence Tokyo Hotel (alors que rappelons le, leur chanteur est un mec mais bon..).

J'ai forcément encore procédé par analogie + flash-back et définitivement l'époque n'était pas la même: au collège, je trainais mes baskets plus que limées (sisi époque Nike Air Max), mon sac à dos sur les fesses et un trait de crayon Khôl que je mettais en cachette aux toilettes et bien sûr j'étais dans la norme.


Et puis maintenant, c'est l'époque Baby, baby, baby (j'suis sûre qu'en le lisant vous êtes en train de le chanter) où les enfants qui ne sont pas encore des ados te clouent le bec en arborant une assurance plus qu'insolente qui te mettrait au tapis une Zahia (autre sujet sociologique fort intéressant).

Mais en même temps, leur assurance n'est pas inutile ni en désaccord avec ce qu'ils sont et ce qu'ils font.
Willow est la fille des Smith, la gamine briefée, avenir tout tracé et sans nuage, j'ai envie de dire que son assurance on sait d'où elle vient (et puis, elle doit bien avoir aussi le soutien psychologique de sa si grande famille qu'est la famille des scientologues).
Et Willow est plutôt douée. Son titre sonne plutôt bien (je ne déteste pas), c'est un succès monstrueux. D'ailleurs, à la première écoute, j'me suis demandée si ce n'était pas encore un énième tube de Rihanna.



Willow Smith - Whip My Hair Clip HD Official (High Quality)
envoyé par 123jeunesse. - Regardez la dernière sélection musicale.

3 commentaires:

MARIEKE a dit…

Personnellement, ça me fait un peu peur: a-t-elle une enfance cette gamine ? J'aime bien la chanson cependant.

MARIEKE a dit…

En tout cas, c'est fou ce qu'elle ressemble à son père.

Said a dit…

Moi, je préfère Justin à Willow Smith !
Dans la famille Pistonnage, après le fils je demande la fille..