vendredi 24 décembre 2010

Mange-disque.

C'est un peu l'idée que j'me fais de moi-même. J'suis plus précisément une mangeuse de musique, les disques se font de plus en plus rares chez moi.
Mais l'idée est là, je suis une mangeuse de musique.

J'ai besoin de la musique, elle est une partie intégrante de ma vie, pas une journée sans, ne serait-ce que pour me réveiller et bien commencer la journée. Perso, si on m'enlève la musique c'est comme si on m'enlevait un bras.

D'ailleurs, en écrivant cet article, j'suis en train de me poser une question pas si conne mais où le choix s'avère être une lourde perte dans tous les cas: si je devais choisir en être sourde ou aveugle, je prendrais quoi?

Parce que oui, j'suis une mange-musique mais j'suis aussi très cinéphile. UN partout.
Cependant, quand on y pense, un film sans son (on enlève aussi les sous-tritages parce que sinon on ne s'en sort pas) tout de suite, c'est moins percutant. Ok, tu peux toujours matter Jude Law (sans baver hein!) mais bon au-delà de ça.. bof quoi.
Alors qu'un film, si t'enlèves l'image mais que tu gardes le son, je persiste à croire qu'il aura autant d'impact que si tu possédais tous tes sens. Les images, tu peux toujours te les fabriquer, tu peux très bien imaginer que Jude Law TE chuchotte au creux de l'oreille de sa voix suave un chaud "I want you" (là, tu peux baver).

J'ai de l'imagination, alors j'me dis qu'être aveugle, même si c'est un sort cruel, j'pourrais m'en sortir. +1 pour l'ouïe.

Et puis là, j'essaye me m'imaginer la vie si j'étais sourde. Tout de suite, j'ai envie de me tirer une balle.
C'est tout simplement impossible pour moi. La musique véhicule tellement de choses, elle peut avoir tellement d'impacts différents sur moi que j'me dis que  j'ai besoin d'elle pour vivre et me sentir en vie.
Là, c'est clair, je choisis le son. J'pourrais au moins avoir la BO de ma vie et m'imaginer le film.

La mange-musique que je suis a perpétuellement faim de nouveautés, comme je l'ai évoqué dans le post où je remercie tendrement le Social Club pour me faire vibrer comme il le fait.
Et parce que j'ai besoin de nouveautés, même si j'ai tendance à poster majoritairement des sons électro, je ne suis pas du genre à m'enfermer dans un style, j'écoute de tout, simplement en ce moment j'suis plutôt électro.
Mais parfois, j'ai l'impression de traverser un désert, là, imaginez-vous traverser vraiment un désert.. le vent qui vous siffle dans  les oreilles (un  peu comme le moment ultime dans les westerns où les cowboys se défient à qui dégainera le premier.. ouais,  le vent qui siffle avec la boule de paille qui roule)... C'est chiant hein?
Bah c'est parfois ce que je ressens quand j'ai fait tourner, tourner, tourner et encore tourner la même playlist parce que certes, j'ai mes chansons préférées mais parfois, je finis quand même pas m'en lasser (mais ce n'est que pour mieux les retrouver plus tard).
J'ai pas simplement besoin de musique, j'ai besoin de nouveauté(s).

Et dernièrement, niveau nouveautés, j'ai été servie, très bien servie. En fait, je dirais même que 2010 est une bonne cuvée.
Ce serait bien trop long que de vous dressez une liste d'artistes qui m'ont marqué cette année, qu'il s'agissent de découvertes ou d'artistes que je connaissais déjà et qui ont sorti des bombes.

J'vais simplement m'attarder sur Brodinski,  parce qu'initialement, cet article est pour vous présenter la dernière tuerie qu'il vient de sortir.
En effet, 2010 a était une année plus que savoureuse du côté de Brodinski. Il serait même presque de bon ton de faire un article élogieux à son égard puisque j'en parle si souvent.
Brodinski pour moi, c'est le BIG CRUSH MUSICAL.

D'ailleurs j'essaye de me rappeler comment j'lai découvert.. mais impossible, aucune idée.

Bref, Brodinski est un maître, un vrai. Le genre de mec qui a tout pour lui, le talent, les honneurs, il a l'air plutôt sympa genre t'aimerais bien que ce soit ton pote et cerise sur le gâteau, comme si ça suffisait pas, il est beau garçon.
En définitive, il pourrait presque te foutre la rage parce qu'il a tout mais j'suis pas du genre jalouse.
A 23 ans, la réputation de cette pépite musicale n'est déjà plus à faire.

Bref, cette année, en plus de se produire mondialement, souvent aux côtés des plus grands, Brodinski a sorti des bombes, comme s'il ne savait faire que ça. Ses EP sont aussi fous que ses remixes à l'instar de ses DJ sets qui te retournent littéralement le cerveau (genre c'est la fête dans ta tête, tu bouges, tu kiffes, t'en redemandes) et quand il décide de faire une compil' genre "je regroupe le best du best" bah tes oreilles sautent de joie.
C'est ce qu'il s'est passé quand il y a quelques mois, Brodinski a sorti Best Of Everything.
BEST OF EVERYTHING ou comment te faire oublier tout un désert musical (cf. le vent qui souffle dans tes oreilles).
Best Of Everything, deux mixtapes qui ont rendu ma vie plus belle (encore aujourd'hui) et les longs trajets plus supportables (à la limite pour savourer BOE en entier, t'aimerais presque qu'il y ait des embouteillages).
BOE, c'est à la fois "The Electro Side" et "The Hip Hop Side" (en collaboration avec DJ Orgasmic).

BOE, côté pile:

BEST OF EVERYTHING - 'The Electro Side' by BRODINSKI by brodinski-boe



BOE, côté face:

BEST OF EVERYTHING - 'The Hip Hop Side' by BRODINSKI & DJ ORGASMIC by brodinski-boe


Et puis comme si Brodinski ne nous avait pas encore assez gâté comme ça, ce coquin nous a fait un dernier cadeau, genre Noël avant l'heure et histoire de finir l'année 2010 en beauté (oh et puis tiens, 2010, je t'aime):
BOE Volume 2. BIM!

Prends-toi donc cette dernière bombe dans la tronche (tu ne peux qu'aimer ça):

ICI pour l'écouter

ICI pour le télécharger GRATIS MON AMI

Brodinski, tu rends mes oreilles heureuses, alors MERCI.

2 commentaires:

MARIEKE a dit…

Étant une dévoreuse de livre, je préférerais garder la vue. Après, on peut toujours écouter des livres audios, vas-tu me répondre. Mmmm, j'hésite maintenant.

Floriane a dit…

C'est vrai que j'aime beaucoup lire aussi.. Mais disons que dans la vie de tous les jours, la musique est plus facile à consommer. :)