lundi 20 décembre 2010

Les pellicules du ciel.

Comprenez, la neige, oui encore elle.

Parfois, quand je regarde la neige tomber, que les flocons sont bien gros, que je suis bien énervée (parce que oui, forcément, la neige à Paris, c'est PAS indispensable), j'me dit que c'est pas possible, y'a un connard en haut, qui a clairement un problème capillaire, qui est en train de se secouer les cheveux.

Ah oui, bien entendu, quand on parle de neige, certains prennent le parti pris de "la magie de Noël".. Je ne suis pas de ceux-là (du moins, pas aujourd'hui).

La neige parisienne n'a rien de magique, même si j'avoue, les arbres avec les branches chargées de poudreuse, c'est joli.


Paris.fr

La neige parisienne, c'est pas blanc, c'est gris (voire noire après quelques heures).
La neige parisienne, sur les trottoirs, c'est traitre mais elle a au moins l'avantage de muscler puisqu'on s'engage dans une lutte acharnée contre l'impitoyable loi de la gravité, jusqu'à aujourd'hui, j'men sors TRES bien.
J'ai d'ailleurs une pensée pour tous ceux qui ne s'en sont pas sortis aussi bien que moi..


Leparisien.fr
 
Ce matin, ma soeur me réveille limite en panique pour me balancer à la face, telle une enfant de 5 ans, je cite: "Heyyy, y'a au moins 15 centimètres de neige dehors!".
Bien évidemment, ma soeur ne savait pas que je n'avais pas encore entamé ma cinquième heure de sommeil (détail qui a son importance).

Une fois violemment réveillée, j'étais loin d'être aux anges, j'crois même que le premier mot qui est sorti de ma bouche ce matin c'était un joli "putain" dans un soupir de désespoir parce qu'à vrai dire, j'étais en train de penser à la journée que je m'étais programmée.

D'ailleurs, je tiens à dire (c'est le post coup de gueule sans vraiment l'être) que Météo France nous ment ou alors elle se fout de notre gueule ou, autre solution, son matos n'est vraiment plus du tout au point.
Ok, je veux bien admettre que Mère Nature fait ce qu'elle veut  mais quand même..
Je check juste avant de me coucher (soit donc, pas tout à fait 5 heures avant la violente annonce matinale) la météo.. "précipitations par intermittence dans la journée".
On est d'accord, "précipitations" c'est de la pluie?
GROSSE marge entre "précipitations par intermittence" et 15 centimètres de neige en moins de 5 heures.

Bref, mon programme, c'était les courses de Noël. Ok, je m'y prends au dernier moment mais là, avec la neige, découragement (presque) total. Point l'envie de mettre le nez dehors, mais il le faut, alors j'le fais.
Je marche comme je peux, en ayant le moins possible l'air d'un manchot.
Les trottoirs glissent sacrément et puis par petites touches, par-ci par-là, tel un miracle, on trouve une zone d'environ 1m2 recouverte de sable (on embrasserait presque celui qui l'a mis).

Et puis finalement, la neige s'est mise à fondre. J'me suis surprise à lever la tête en direction du ciel et en pensant très fort "merci Mère Nature".
Certes la neige m'a découragé à poursuivre mes achats (un magasin fait seulement et après direction Starbucks) mais certains sont biens plus mal lotis que moi.
Je pense notamment à ceux qui doivent voyager, que ce soit en voiture, en train ou en avion. La neige, excepté sur les pistes, n'est que chaos.

Je retente demain la poursuite des courses de Noël, je dois aussi affronter la foule qui gonfle tous les rayons des grands magasins, ça aussi ça a tendance à entamer sévèrement ma motivation mais là j'ai franchement plus le choix, J-4 quand même.

Mais n'allez donc pas croire que j'ai la neige en horreur, je déteste seulement celle qui est à Paris, bon ok.. si je réduis vraiment à l'essentiel, je déteste seulement  la neige des trottoirs parisiens.
Preuve de ma tendresse pour la neige: je pars au ski vendredi (là, je souris).

Pour remédier aux méfaits émotionnels que la neige parisienne peut avoir sur moi, voici donc un échantillon de ma playlist de survie:











2 commentaires:

MARIEKE a dit…

Les Parisiens se plaignent, qu'ils aillent faire un tour en Allemagne, en Italie du Nord, en Autriche et qu'ils se taisent.
(je suis parisienne, et j'ai fait 13heures de trajet Cortina-Paris sur des autoroutes enneigées où une seule voie était ouverte).

MARIEKE a dit…

Pauvre dame qui se retrouve à la une du journal !